Le Monde de Nalya

Actualité du monde du livre et de l'éducation. Conseils et adresses pour préparer le CAPES documentation et le concours de bibliothécaire territorial.

01 octobre 2007

Mesure contre le plagiat

Je vous en avais parlé le 27 septembre, l'université de lyon avait mené une enquête et établi une forte pratique du plagiat par les étudiants. La riposte n'aura pas été longue à venir :


"L'université de Lyon se dote d'un logciel anti-plagiat"

Les établissements universitaires et les grandes écoles de l'Université de Lyon viennent de se doter d'un logiciel qui permet aux enseignants de détecter les plagiats volontaires ou involontaires de leurs étudiants.

Mis au point par la société savoyarde Six degrés, le logiciel, intitulé Compilatio-net (compilatio signifie plagiat en latin), permet de démasquer les "copier-coller" abusifs dans les travaux des étudiants.

Pour utiliser ce système, le professeur demande à ses étudiants d'envoyer leurs travaux sur un site, où leurs copies sont découpées en paquets de dix mots de manière aléatoire, et le logiciel recherche sur le web les passages semblables à ceux de la copie. Les passages plagiés apparaissent alors surlignés en rouge et le système donne les adresses internet des travaux d'origine.

L'Université de Lyon, qui regroupe les trois universités lyonnaises, mais aussi l'Université catholique, l'Insa, l'Isara, l'ENS, l'Ecole nationale vétérinaire, l'Institut Polytechnique, Sciences-Po, l'IUFM ou l'Ecole nationale des Travaux publics d'Etat, soit plus de 90.000 étudiants, est "la première à utiliser un tel système à cette échelle", a indiqué à l'AFP Gilles Bertin, l'un des coordinateurs du projet.

"Pendant les examens, on sait lutter contre la copie, mais pour les travaux personnels, l'internet est un phénomène nouveau, et les enseignants ont constaté des copies volontaires ou involontaires, car parfois l'étudiant oublie de citer sa source de bonne foi", a-t-il expliqué.

L'aspect préventif de la démarche a également séduit les divers acteurs, "parce qu'il s'agit plus de sensibiliser les étudiants à la citation de ses sources. Copier un passage n'est pas mauvais en soi, mais il faut que la citation soit identifiée. Il ne s'agit pas de punir, mais d'évaluer la part du travail de l'étudiant", a ajouté M. Bertin.

source : dépêche de VousNousIls

http://www.wikio.fr
Posté par Nalya à 18:53 - Droit - Commentaires [3] - Permalien [#]

  • Cela veut donc dire que tous les étudiants doivent saisir toutes leurs copies?? C'est surement une bonne chose d'offir la possibilité de le faire, mais obliger les étudiants à avoir un ordinateur et une connexion Internet...
    Il faudrait savoir si c'est juste un projet ou si c'est réellement mis en place pour tous les travaux notés...

    Posté par : petite noisette
    Le 02 octobre 2007 à 17:40
    Ton avatar dans les commentaires ? Inscris toi sur Gravatar

  • Je pense qu'étant donné que la plupart des universités sont aujourd'hui dotées de connexion internet ainsi que d'un ENT pour chaque élève... la question ne pourra pas se poser (en tout cas, pas d'excuse recevable pour les étudiants réfractaires).

    Posté par : Nalya
    Le 02 octobre 2007 à 20:59
    Ton avatar dans les commentaires ? Inscris toi sur Gravatar

  • Perso ça fait 1 an que j'ai quitté la fac mais on n'avait pas d'ENT. On pouvait seulement envoyer des mails aux 2-3 profs qui voulaient bien nous donner leur adresse perso, et encore, pour des cas (très)particuliers. C'est pour ça que j'imagine que dans ma fac ils ne sont pas près de demander aux étudiants de rendre leurs devoirs par mails!
    En même temps, ce genre d'évolution peut aller très vite...

    Posté par : petite noisette
    Le 03 octobre 2007 à 21:09
    Ton avatar dans les commentaires ? Inscris toi sur Gravatar

Poster un commentaire