Le Monde de Nalya

Actualité du monde du livre et de l'éducation. Conseils et adresses pour préparer le CAPES documentation et le concours de bibliothécaire territorial.

08 octobre 2007

En résumé : Web 1.0, Web 2.0, Web 3.0 qu'est-ce que c'est ?

        Comme en témoignent de nombreux articles et sondages, la compréhension de ce que recouvre le Web 2.0 est plutôt mitigée. Un grand nombre de personnes interrogées ne savent en effet pas ce que c’est, tandis que d’autres n’y voient qu’un phénomène de mode.

Malgré ce flou, on commence déjà à parler du Web 3.0, la prochaine génération d’Internet, qui apporterait de nouvelles possibilités et davantage de services. La conférence Le web 3 organisée par Loïc Le Meur témoigne de ce phénomène. Analyse.

             

Souhaitant apporter un éclairage sur cette récente tendance, j’ai tenté d’expliquer de façon synthétique les apports successifs des différentes générations du Web par la cartographie ci-jointe. Cette analyse n’est vraisemblablement pas exhaustive, et très certainement incomplète, mais elle a pour vocation de fixer un certain nombre de repères essentiels pour comprendre les étapes majeures de l’évolution Internet. Elle apporte également des éléments sur ce que sera le Web dans quelques années.

J’ai retenu cinq axes : la technologie, le contenu, le commerce, le pouvoir et l’influence, la dimension sociale.

- Technologie : la véritable source de progrès, sans laquelle rien n’est possible
La figure présente quelques innovations majeures, allant des premières pages HTML, au Web sémantique, en passant par le XML, les flux RSS, et la technologie AJAX.
Non, il ne s’agit pas d’une grande lessive ( !), mais bien d’évolutions majeures, apportant à chaque étape des possibilités nouvelles. Le Web 3 devrait donc être synonyme de Web sémantique, permettant par exemple d’obtenir une réponse cohérente et précise, à une question ciblée. Cela devrait être possible en associant au contenu une couche de description, c’est-à-dire en utilisant des informations sur les informations (les métadonnées).

- Contenu : grâce aux progrès de la technologie, le contenu s’améliore
A la fin des années 1990, le contenu était fourni par des sites Internet présentant des pages HTML. La seconde génération Internet (Web 2.0) a enrichi ce modèle par des documents multimédias connectés entre eux. Moins « texte » et davantage « vidéo » et « son », le nouveau Web franchit ainsi une nouvelle étape. En même temps, les échanges et le partage se développent. La révolution attendue du Web 3.0 consiste en une plus grande intégration des sources d’information, avec des réponses à nos requêtes plus intelligentes, plus pertinentes, et plus proches de l’humain. Bref, l’ère du Web 3 sera marquée par la déduction cognitive.

- Commerce : vers une intégration multi-acteurs et multimédia
Le Web 1 a créé véritablement une révolution dans le commerce, d’une part par l’arrivée de marchands Web tels qu’Amazon, d’autre part grâce au développement sur Internet du commerce traditionnel (Fnac, SNCF, etc.).
Depuis quelques années, on s’oriente peu à peu vers une plus grande intégration des différents acteurs, qui proposent des services connectés et multimédia.

On peut imaginer que demain, l’évolution technologique permettra au commerce en ligne une parfaite intégration entre différents acteurs plus spécialisés et participant à la chaîne de vente (vente, prélèvement du produit de son lieu de stockage, paiement, expédition, facturation). L’intégration signifiera une parfaite transparence pour l’acheteur, qui pourra passer commande et suivre avec facilité sa trace depuis un ordinateur, un mobile, ou tout autre périphérique portable.

- Pouvoir et influence : le pouvoir et les cercles d’influence sont modifiés
Les débuts d’Internet étaient caractérisés par des sites d’information et/ou marchands, auprès desquels les internautes allaient chercher de l’information. Le pouvoir d’influence était la plupart du temps entre les mains de sites professionnels. Avec l’arrivée des outils de partage de l’information (blogs, wikis), le pouvoir est désormais rendu aux utilisateurs. A côté des journalistes professionnels, des individus blogueurs délivrent désormais de l’information, souvent appréciée pour son authenticité et son style direct. Cette tendance devrait s’accentuer avec le Web 3.

- Dimension sociale : vers une participation élargie des individus
Au-delà du pouvoir et de l’influence, il est intéressant de noter que les individus participent de plus en plus à la vie publique, notamment via les blogs. Nous sommes passés d’une étape de publication d’informations (grâce aux pages perso) à une phase d’échange.
Le Web 3 renforcera à coup sûr le phénomène collaboratif, où le contenu comptera davantage que le statut.    

Source: Article publié sur le site d'Agoravox par Christophe Brasseur, le 14 septembre 2006.

http://www.wikio.fr
Posté par Nalya à 11:46 - Web 2.0, Web 3.0 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Poster un commentaire