Le Monde de Nalya

Actualité du monde du livre et de l'éducation. Conseils et adresses pour préparer le CAPES documentation et le concours de bibliothécaire territorial.

08 octobre 2007

Réflexion sur l'enseignement des TIC

De récentes prises de position sur une demande d'un enseignement de l'informatique et des TIC explicite dans le système scolaire amène à quelques réflexions. Après avoir constaté que les enseignants sont réticents à intégrer les TIC dans leur pratique d'enseignement et que les établissements, dans leur projet global ne font pas vraiment de place aux TIC pour l'enseignement (hormis dans le professionnel et technologique et dans certains établissements pionniers), certains en appel à un retour d'un enseignement des TIC pour les élèves. Au nom de la fracture numérique, de l'approximation des compétences réelles des jeunes, il faudrait faire rentrer les TIC dans la forme scolaire et l'imposer aux élèves. Ce retour à des anciens débats doit nous alerter sur l'état du système scolaire et de ses acteurs. Ne fonctionnerait-il que selon le bon vieux modèle comportementaliste de la carotte et du baton ? Imposons une discipline au moins on sera sûr que tous les élèves auront les "compétences de base". Evitons à tous les enseignants de s'investir dans ce domaine secondaire... tant il est évident qu'il ne l'intégrerons jamais dans leur enseignement (ce ne serait d'ailleurs pas nécessaire).

Examinons de près cette proposition :

  • - Imposer aux élèves un enseignement spécifique TIC risque de produire l'effet contraire à celui souhaité : assécher l'usage scolaire des TIC et l'enfermer dans un carcan technico-pédagogique ?
  • - Spécialiser l'usage et l'enseignement des TIC à l'école a déjà démontrer son effet déresponsabilisateur vis à vis des autres enseignants, nous l'avons observé très, très souvent...
  • - Abandonner l'approche proposée par l'intégration des TIC dans les disciplines c'est risquer d'éloigner encore plus l'école de ses vrais objets de travail, "le savoir en contexte" pour promouvoir des "savoirs décontextualisés"
  • - Redonner à l'informatique et aux TIC une place spécifique c'est risquer d'oublier que la véritable question de cette évolution est davantage celle de l'IC que celle du T. En effet qui peut dire quels seront les véritables outils technique de demain ? Alors que les pratiques d'information et de communication sont anthropologiquement co-substantielle à l'être humain, faut-il en faire un objet à part de l'ensemble des savoirs et compétences que l'école à charge de permettre aux élèves de développer ?

Le concept de territoire est bien pratique pour mieux comprendre les questions qui se posent : quel territoire pour les enseignants de technologie ? quel territoire pour les enseignants documentalistes ? quel territoire pour les technologies promues par les marchands ? quel territoire pour des pratiques sociales des technologies ? quel territoire pour les compétences informationnelles et communicationnelles ? quel territoire pour une véritable culture numérique que je préfère appeler "numéritie" ? (voir les billets précédents)

Il est clair, et je l'ai déjà écris que les élèves ont besoin d'accompagnement et d'étayage de leurs compétences intuitives. Mais cet étayage dans le domaine des TIC doit, selon moi être une responsabilité collective du système scolaire mais aussi de la société et qui ne doit pas être enfermé dans l'espace temps (toujours trop réduit) d'une discipline scolaire.

Source : Veille et Analyse TIC.
A lire : les commentaires qui suivent l'article iqui évoquent notamment le manque de moyen matériel, les difficultés à mettre en place à tel enseignement.

http://www.wikio.fr
Posté par Nalya à 13:38 - TIC-TICE - Commentaires [0] - Permalien [#]

Poster un commentaire