Le Monde de Nalya

Actualité du monde du livre et de l'éducation. Conseils et adresses pour préparer le CAPES documentation et le concours de bibliothécaire territorial.

06 janvier 2008

Modèle de LAZARSFELD et KATZ : two-step flow of communication

lazarsfeldPrésentation : Paul Felix Lazarsfeld (1901-1976) est plus particulièrement reconnu pour l'importance de ses travaux sur les effets des médias sur la société et pour l'utilisation de techniques d'enquêtes pour la collecte d'information. Il fut membre de la célèbre École de Frankfort qui regroupa, dans les années trente, un ensemble d'individus qui eurent, par la suite, une influence significative sur le développement des sciences sociales en Europe et en Amérique. Parmi les membres de l'École de Frankfort, on peut mentionner les noms de Max Horkheimer, de Theodor Adorno, de Paul Lazarsfeld, d'Herbert Marcuse, d'Erik Fromm et de Kurt Lewin. Plusieurs des membres de cette école émigrèrent aux États-Unis pour éviter la répression nazie et contribuèrent au développement du domaine des communications en Amérique du Nord. Ses travaux portèrent sur l'influence qu'exercent les médias sur la décision des électeurs, ce qui lui permit de développer sa célèbre «Two-step flow Theory» (1955 – Katz et Lazarsfeld). Il s'intéressa aussi à l'impact de la radio sur son auditoire. Il fut à la fois un observateur rigoureux de l'influence croissante des médias sur notre existence et un critique averti de leurs abus.

Two-step flow Theory :

Tirant les enseignements de diverses enquêtes réalisées au cours de campagnes électorales américaines de 1940 et de 1948, Elihu Katz et Paul Lazarsfeld avaient élaboré, en 1955, une théorie connue sous le nom de théorie des deux étages de la communication ou communication en deux temps.

Ils montrèrent ainsi, par leur analyse de la campagne électorale, que l'opinion des citoyens est peu affectée par cette dernière. L'influence des médias s'opère selon un processus à deux niveaux :

  • Les leaders d'opinion (personnes qui, par leur comportement ou leur position, ont une emprise sur leur entourage) filtrent l'information et pèsent sur l'opinion des individus.
  • Les groupes de référence (famille, collectivité de travail...)

→ les informations difusées par les médias étant d'abord reçues par des leaders d'opinion, ceux-ci les relayant au reste de la population au cours de conversations interpersonnelles.2008_01_06_145743

L'influence des mass media est ainsi effective lorsqu'elle est prise en relais par les réseaux de communication et d'influence personnelle existant au sein des groupes primaires (famille, petits groupes d'amis ou de collègues).

En effet, les contacts au sein de ces groupes paraissent avoir sensiblement plus d'influence que les mass media (par exemple à l'égard des intentions de vote). De plus, dans la mesure où les mass media exercent une influence, celle-ci requiert l'intermédiaire d'individus : les «leaders d'opinion » qui en vont être à la fois les agents de transmission et les interprètes.

Or, ces leaders d'opinion sont plus gros consommateurs de mass media que ceux sur lesquels ils ont une influence, au moins dans le domaine au sein duquel s'exerce cette dernière. D'où la thèse d'un two-step flow, d'un flux à deux paliers de la communication, et, en particulier, de l'influence qui s'exercerait d'abord des mass media sur les leaders d'opinion, puis de ceux-ci vers ceux qu'ils influencent. Cette thèse, d'abord énoncée à propos du domaine de l'action politique et des choix électoraux (cf. The People's Choice, de Lazarsfeld, Berelson & Gaudet), a par la suite été testée avec succès dans divers autres domaines (cf. Personal Influence de Katz et de Lazarsfeld).

En bref :2008_01_06_153254

2 niveaux = Les groupes de référence (communauté de travail, associations, syndicats, relations familiales et amicales, etc.) dans lesquels sont insérés les individus, et l'existence de leaders d'opinions au sein de ces groupes, ont une importance décisive.

La première diffusion du message des médias s'effectue de façon verticale en direction des leaders d'opinion. Elle se poursuit à l'intérieur du groupe de manière horizontale, par l'intermédiaire des leaders.

Katz et Lazarsfeld introduisent un niveau de médiation supplémentaire. Les médias touchent les individus directement, mais lorsque ceux-ci rencontrent des difficultés à s'approprier ou interpréter le message, ils se tournent vers leurs groupes d'appartenance. Les messages que délivrent les médias sont donc soumis à la pression des groupements quels qu'ils soient et reflètent en grande partie les opinions et les idéologies préétablies de ces derniers.

-> Au 1er palier, il y a les personnes relativement bien informées parce qu'exposées directement aux médias; au second il y a celles qui fréquentent moins les médias et qui dépendant des autres pour obtenir l'information.

 

Cette conception marque une rupture complète avec les modèles classiques (de souche Shannon) et appuie l’idée que la communication de masse ne réduit pas le public à un ensemble, une masse uniforme et atomisée, mais qu’au contraire elle s’articule dans un système de relais traditionnels de la communication antérieurs à l’avènement des médias modernes.

Limites du modèle :

  • La communication médiatique n’est envisagée que sous l’angle de la persuasion.
  •  Favorise une vision élitiste de la consommation médiatique et du développement des attitudes et opinions.
  •  Excessivement simplificateur dichotomisant les publics en actifs (leaders, guides) et passifs (followers, suiveurs).
  •  Fait l’impasse sur l’influence directe que peuvent avoir les médias sur ceux qui sont identifiés comme passifs.

Sources : fiche auteur ; l'Encyclopeadia Universalis en ligne ;HEINDERYCKX, François. Une introduction aux fondements théoriques de l'étude des médias, Liège, Cefal-Sup, 2002 ; cours "les théories de l'information"; article "Quelques théories de l'opinion publique" sur Sciences Humaines ; article "Communication et Société" sur Mémoire onLine ; schéma "two-step flow theory".

http://www.wikio.fr
Posté par Nalya à 15:48 - Auteurs - Commentaires [3] - Permalien [#]

  • Francfort ?

    Je crois qu'il est un peu exagéré de faire appartenir Lazarsfeld à l'Ecole de Francfort...Il y a un écart incommensurable entre la sociologie fonctionnaliste américaine et la sociologie critique de Francfort. Lorsque Adorno a traversé l'Atlantique pour fuir le nazisme, sa rencontre avec Lazarsfeld (dont les correspondances ont été publiées) montre à quel point ils divergeaient sur la plupart, non pas forcemment des méthode d'analyse, mais des conclusions a en tirer.

    Posté par : David
    Le 12 octobre 2008 à 20:54
    Ton avatar dans les commentaires ? Inscris toi sur Gravatar

  • comment peut on envisager ces théories dans les pays en voies de développement ?

    dans les pays en développement comme la côte d'ivoire,le rôle des médias est très crucial et sensible. en effet la démocratie n'est un pas un fait accompli. la politique ne s'appréhende pas comme elle doit l'être,elle est vraiment dénaturée.
    peut on faire une telle analyse des médias dans un contexte ou les données sont carrément complexe ? je fais actuellement un mémoire de maîtrise sur l'effet de la presse politique en période électorale[attention]

    Posté par : Didier yao bah
    Le 03 octobre 2011 à 18:41
    Ton avatar dans les commentaires ? Inscris toi sur Gravatar

  • Enkuler de rire

    MER IL ET FOU

    Posté par : MDR
    Le 14 mars 2013 à 14:37
    Ton avatar dans les commentaires ? Inscris toi sur Gravatar

Poster un commentaire