Le Monde de Nalya

Actualité du monde du livre et de l'éducation. Conseils et adresses pour préparer le CAPES documentation et le concours de bibliothécaire territorial.

14 octobre 2008

Prix Nobel d'économie - Paul Krugman

Pour cette saison, le prix Nobel d’Economie été attribué à l’Américain Paul Krugman, âgé de 55 ans, en récompense de ses travaux sur le commerce international. Il recevra 10 millions de couronnes suédoises, soit environ un million d'euros.

D’après l’académie Nobel, Paul Krugman qui est professeur d’économie à l’Université de Princeton a anticipé de manière non négligeable la crise financière de 1997. Il est aussi  l’auteur d’une nouvelle théorie associant la géographie économique à l’économie internationale.

Comment sommes-nous affectés par la mondialisation ? Quels sont les effets du libre-échange ? Pourquoi de plus en plus de gens affluent dans les grandes villes tandis que les campagnes se vident ? L’économiste américain met en avant l’effet des économies d’échelle (même s’il n’ignore pas la diversité de la demande émanant des consommateurs), à savoir qu'une production de masse réduit le coût par unité produite. Aussi, un constructeur automobile a-t-il, par exemple avantage a produire d’un type donné de voitures qu’il vendra au monde entier plutôt qu’une large variété au cours d’une période donnée, même s’il en a la capacité.

S'il a été récompensé pour ses travaux universitaires, Paul Krugman est aussi un éditorialiste connu du New York Times, un des plus prestigieux journaux américains, dans lequel il publie une chronique économique. Il tient enfin sa réputation de  ses livres de vulgarisation en économie. Dans « L'Amérique que nous voulons » son dernier ouvrage publié en France chez Flammarion en août 2008, il critique avec véhémence la politique économique de l'administration Bush et propose un nouveau New Deal.».

P. Krugman est également associé au courant de pensée de la politique commerciale stratégique (initié par Barbara Spencer et James Brander). Selon ce courant, dans une situation de concurrence imparfaite où existent des relations stratégiques entre firmes, les interventions étatiques peuvent être bénéfiques pour la collectivité. Le terme «stratégique » doit être ici compris en référence à la théorie des jeux, au sens où le revenu de chaque firme dépend des choix stratégiques des autres firmes. Exemples :

  • Aux débuts des années 1960, le gouvernement français a cherché à créer des «champions nationaux », en encourageant les fusions et en créant des marchés favorisés comme celui des administrations publiques qui ne pouvaient pas acheter, au delà d’une certaine valeur, des produits étrangers (ce principe est encore en vigueur).

  • Les lourdes dépenses consacrées par le gouvernement américain au secteur de la Défense ont permis aux Etats Unis de dominer le marché des avions de chasse et assurer à leurs firmes un avantage dans la production des avions civils. Par exemple, le B-52, bombardier américain, a fortement inspiré le Boeing 707, introduit en 1960 sur le marché des aéronefs civils.

  •  Le financement par les Etats européens du coût en capital du consortium Air bus a permis à celui-ci d’atteindre la taille requise pour produire des avions commercialement viables et de soutenir la concurrence de Boeing.

Extraits de « Le Monde et cours de SES. TES »

JP. Gakalla

http://www.wikio.fr
Posté par Nalya à 19:14 - Actualités - Commentaires [0] - Permalien [#]

Poster un commentaire